anniversaire Nous sommes le 28-04-2017

 

pseudo Pseudo  Passe [Mot de passe perdu ? ]
.

 

CB 500 Four - Historique

Source RTM N° 10

CB 500 F


En 1969, la CB 750 fit grande impression non pas que le 4 cylindres soit une nouveauté en matière de moto, mais simplement parce que Honda remettait cette formule à l'ordre du jour avec une maîtrise exemplaire.

Encouragé par cette réussite , Honda enrichit sa gamme de modèles "Four" de moindre cylindrée et c'est ainsi qu'apparut la CB 500 en mai 1971.

Faite pour plaire, la CB 500 est d'une parfaite homogénéité. M. Soichiro Honda en personne tint à la présenter en France sur le circuit du Castelet, en insistant non pas sur les pérfomances de sa dernière née, mais plutôt sur la sécurité offerte par ce modèle. Facile à conduire, la CB 500 l'est grâce à une technique avancée aussi bien pour le moteur que pour la partie cycle. Le burreau d'études de chez Honda a poussé trés loin les possibilités de cette 500, ne voulant en aucun cas reprendre systématiquement les bases de la CB 750. Selon la politique déjà constatée, Honda se veut de créer des modèles en fonction de leur utilisation, ce qui amène une grande différenciation entre ceux-ci.

CB500

La CB 500, de couleur vert olive avec des flancs du réservoir noirs, est apparue en France en mai 1971 à partir du n° moteur CB500 E 1 000 001, le n° de cadre étant CB 500 1000 001.

-Depuis le n° moteur CB 500 E 1018 728, les mécanismes de vérouillage des vitesses et du point mort sont modifiés dans le but de retrouver plus facilement le point mort. A partir de ce même n° moteur, les disques d'embrayage sont remplacés dans le but d'éviter le patinage de cet organe trés sollicité par le fort couple qu'il doit transmettre. En outre les disques garnis sont dotés de rainures tangentielles qui favorisent l'évacuation de l'huile

-Depuis le n° moteur 1 021 198, la noix d'embrayage qui recevait auparavant un disque butée en acier est équipée d'un épaulement servant de butée à tout l'empilage des disques. Ce montage apporte une simplification et un moindre poids.

-Depuis le n° moteur 1 021 199, le filtre à air est équipé d'un petit cach  e supérieur qui a pour but d'éviter l'humidification de l'élément filtrant par forte pluie.

CB 500 K1

Le modèle "K1" est de couleur vieil Or ou vert Olive, les flancs du réservoir restant noirs. Ce modèle est apparu en France en avril 1972 et débute à partir du n° moteur CB 500 E 2 000 001, le n° du cadre étant CB 500 2 000 001.

En dehors de la couleur, le modèle K1 se différencie du premier par la fermeture de la selle à vérouillage automatique.

Il faut cependant noter quelques modifications mineures:

-Depuis le n° cardre CB 500 2 017 061, le maillon de racordement de la chaîne secondaire a un montage serré de sa plaquette dans le but d'amèliorer sa résistance.

-Depuis le n° moteur CB 500 E 2 120 591, les ressorts d'embrayage sont de plus fort tarage, les disques ayant encore tendance à glisser en utilisation intensive de l'embrayage.
-Depuis le n° moteur CB 500 E 2 006 337 chaque culbuteur a un axe indépendant au lieu du seul axe commun à deux culbuteurs. Ainsi, ce fractionnement des axes évites leur rotation éventuelle sur eux mêmes.

La CB 500 K2

L'apparition de la CB 550 F1 en aout 1975 correspond à la disparition de la CB 500. Toute fois comme une partie de la clientèle restait fidèle aux 4 échappements séparés, comme à la cylindrée de 500 cm3, Honda France importa à partir de décembre 1975 la CB 500 K2 trés proche de la CB 500 Four, si ce n'est la décoration du réservoir, l'apparition d'un arceau de maintien pour le passager, un cache sur le disque de frein Av.
Coté moteur, on note l'adoption du villebrequin de la CB 550 F1 et les nouveaux axes de culbuteurs avec méplats à partir du n° moteur 2 170 315. Enfin, la fourche télescopique est légerement modifée.
Cette 500 est commercialisée en noir, marron foncé ou bleu.


Restom Sprido

Mentions légales